jusqu’au bout de ignominie

Washington interdit a la Serbie de Déminer en Syria !

indéfini C’est peut-être l’un des mouvements les plus cruels et les plus cyniques de Washington dans tout son sombre chapitre sur le «changement de régime en Syrie». D’après des citations du personnel de l’ambassade américaine à Belgrade, les médias serbes ont rapporté que le gouvernement et l’armée serbes avaient demandé et obtenu des assurances que les experts serbes de déminage ne se déploieraient pas en Syrie pour aider à éliminer l’horrible omniprésence mines et autres engins explosifs laissés par un ISIS en retraite.

Alors que la déroute des forces de l’État islamique se poursuit en Syrie, la population civile commence à retourner dans leurs foyers et leurs vies qui ont été perturbées par l’État islamique, al-Qaïda et d’autres groupes extrémistes. Selon les Nations Unies, plus de 600 000 Syriens sont retournés dans les zones libérées par le gouvernement syrien avec l’aide de la Russie et des forces iraniennes.

Mais c’est là que les problèmes tragiques commencent souvent. Comme l’a rapporté The Economist plus tôt cette année, la joie de retourner à une vie où le fléau de l’État islamique a été éliminé peut être coupée en un instant par ce que l’EIIS laisse derrière lui:

« La première explosion a tué notre voisin et sa belle-sœur quand ils sont entrés dans leur maison », a déclaré Ali Hussain Omari, un ancien combattant de la ville. « Trois jours plus tard, une autre mine a tué mon cousin. La jambe de sa fille de 11 ans a été amputée et leur maison a été détruite. Une semaine plus tard, une autre mine d’olivier a explosé. Mon voisin a perdu sa jambe.

Quelle horrible ironie d’avoir survécu aux djihadistes en maraude seulement pour être détruit par les terreurs qu’ils ont laissées derrière eux.

C’est pourquoi il est d’autant plus inquiétant que le gouvernement des États-Unis soit si catégorique que des experts serbes de déminage formés par les États-Unis ne se déploient pas en Syrie pour aider les civils à rentrer chez eux.

L’entrevue  entre l’ambassadeur américain à Belgrade, Kyle Scott, et le ministre de la Défense, Aleksandar Vulin, a commencé lorsque la partie serbe a annoncé qu’elle participerait aux opérations de déminage en Syrie de manière à ce que les forces serbes se coordonnent avec les Russes. Les Américains ont rappelé à leurs alliés serbes, par l’intermédiaire du porte-parole de l’ambassade américaine, Eric Heyden, que:

… le gouvernement américain a fourni des dons importants en argent, en équipement et en formation pour aider l’armée serbe à se débarrasser des mines laissées par la guerre, et ainsi faire de la Serbie un endroit plus sûr. C’est pourquoi, au cours des 15 dernières années, nous avons fourni plus de 20 millions de dollars d’aide aux opérations de déminage en Serbie. Lors de notre dernier grand exercice conjoint, en avril 2017, le gouvernement américain a fait don à l’armée serbe de quelque 450 000 USD de matériel médical et de déminage pour améliorer ses capacités …

En d’autres termes, « nous avons financé votre formation dans les opérations de déminage et si vous voulez continuer à recevoir de l’argent des États-Unis, vous devriez annuler vos plans d’aide au déminage en Syrie ».

Selon la presse, les préoccupations de Washington concernant la participation serbe au déminage en Syrie ont été prises en compte par Belgrade. Heyden a également annoncé:

Les médias russes ont indiqué que des démineurs serbes seraient déployés avec les forces russes en Syrie. Au cours des six derniers mois, au cours de nos nombreuses conversations avec les dirigeants du ministère de la Défense et de l’état-major des forces armées, le gouvernement américain a reçu de multiples assurances que cette histoire était incorrecte et que l’objectif de notre formation bilatérale était de permettre aux membres de Armée serbe pour dégager la zone de l’ancien aéroport militaire de Sjenica, et l’ouvrir pour utilisation …

Une fois que cela a été réglé, les États-Unis ont annoncé qu’ils « avaient des plans pour l’année prochaine de continuer à aider à développer la capacité de l’armée serbe dans ce projet. »

Et les victimes syriennes du groupe État islamique et d’autres mines extrémistes (probablement soutenues par les États-Unis) qui continuent de tuer et de mutiler des civils et des enfants innocents? Dommage pour eux. Plus d’innocents mourront au nom de la psychose actuelle de la guerre froide américaine 2.0.


Copyright © 2017 par RonPaul Institute. La permission de réimprimer en tout ou en partie est volontiers accordée, à condition qu’un crédit complet et un lien direct soient donnés.
traduction : google translate & rocbalie
Publicités

y a comme un truc bizarre

visiblement je ne suis pas le seul a trouver les résultats louche .

le youtubeur Kriss Papillon a sorti une intéressante vidéo sur l’organisation du premier tour de la présidentielle, et l’étonnante arrivée en tête de Macron alors que très peu de personnes avouent réellement avoir voté pour lui.
Читайте больше на http://www.pravdafrance.com/authored/02-05-2017/1304228-0/

 

Après avoir ironisé sur le fait que « honnêtement, Macron ne représente pas les convictions des Français » et qu’un « génie a décidé de faire perdre [à Hollande] 20 ans, 30 kilos et de lui faire changer son nom de parti, genre on serait dupes », il s’étonne de voir arriver Macron en tête alors qu’en trois jours, dans son secteur de Saône et Loire, il n’a croisé personne qui a voté Macron.

 

En même temps, il liste plusieurs ratages monstres du premier tour :

 

  • 500.000 électeurs qui ont reçu deux cartes électorales
  • 16.000 qui ont appris leur radiation une fois arrivés devant l’urne
  • la gestion « merdique », avec de longues queues etc. des bureaux de vote à l’étranger, notamment à Moscou, Londres, Montréal, Hong-Kong, etc.
  • le président d’un bureau de vote qui disparaît avec les résultats

 

Etc. On peut y ajouter que cette année dans les grandes villes socialistes (à Nantes, par exemple), nombre d’électeurs ont été changés de bureau de vote, arbitrairement, et que lesdits bureaux ont été redécoupés, ce qui empêche notamment de suivre la progression du vote pour certains partis. Ainsi le FN a fait 7% à Nantes, mais à quoi cela correspond-il ?

 

Il a aussi émis l’hypothèse que la triche puisse se faire au niveau du vote des expatriés (où le très fort score de Macron pose question) ainsi que lors de la centralisation des bureaux de vote dans les villes moyennes et les grandes villes : « au moment de la centralisation, chaque responsable n’a pas accès aux résultats du bureau de vote voisin », limitant ainsi les possibilités de vérification et augmentant celles de fraude.

 

Il a constaté au passage quelques faits louches :

 

  • dans les petits villages, Macron fait des scores souvent catastrophiques (et Marine le Pen, ou Fillon, sont en tête). Il n’y a qu’un bureau, et la fraude organisée s’y détecte facilement ;
  • Dans les villes moyennes de sa zone, Macron est second avec, à chaque fois, 16% des inscrits ;
  • A Villefranche, il est premier à 15%, et à Lyon 24% des inscrits toujours ;
  • Sur Lyon, alors que Mélenchon oscille de 10 à 22% et Fillon – de 12 à 33%, Macron est toujours premier dans une fourchette étonnamment restreinte de 21 à 25%, des « scores très lisses, sans vague » un peu surprenants ;
  • Dans les 1er et 5e arrondissements de Lyon, il n’y a eu aucun bulletin blanc d’après les résultats du Ministère de l’Intérieur, ce qui semble très louche. Les résultats ne peuvent être vérifiés sur le site de la mairie de Lyon, remarque le youtubeur, ce qui l’est encore plus ;
  • Les sondages sont arrivés pile-poil aux résultats du premier tour, à un niveau de précision inégalé.

 

La question se pose : y a t-il eu une fraude massive et organisée à la présidentielle ? Cette fois, la caste politico-médiatique ne recule devant rien pour soutenir Macron. Endoctrinement médiatique depuis un an, sondages qui annoncent la victoire de Macron, presse aux ordres… cela promet du lourd pour le second tour !


source : Читайте больше на http://www.pravdafrance.com/authored/02-05-2017/1304228-0/

http://www.pravdafrance.com/authored/02-05-2017/1304228-0/