fillon président !

les gagnant seront : Avec M. Fillon, ce sera une avalanche de cadeaux pour les possédants. Les chefs d’entreprise bénéficieront de la réduction de l’impôt sur les sociétés et de la baisse des cotisations sociales. Les rentiers seront gratifiés d’une réduction de l’impôt sur les revenus du capital. Les gros propriétaires accueilleront la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune avec des transports d’allégresse.

Il y aura des gagnants, mais aussi des perdants.les fonctionnaires devront travailler 39 heures payées 37 et se résoudre à une diminution de leur pension de retraite. Il jette aux orties la durée légale hebdomadaire du travail. Le temps de travail sera négocié, au sein de chaque entreprise, dans la limite européenne de 48 heures hebdomadaires. En l’absence de législation, la quantité de travail exigée des salariés dépendra de ce rapport de forces. La substitution des accords d’entreprise aux accords de branche ayant pour effet de neutraliser les syndicats, on devine le résultat.

Avec un chômage élevé, les travailleurs du secteur privé ne seront pas en position favorable pour négocier avec les patrons. L’épée de Damoclès de la délocalisation planant au-dessus de leur tête, ils seront contraints d’accepter une régression de leurs conditions de travail et de rémunération. Engagé depuis des décennies, le basculement de la valeur ajoutée du capital vers le travail se poursuivra, avec la bénédiction d’un gouvernement qui pourra se prévaloir du suffrage populaire pour imposer l’austérité.

Le pouvoir d’achat des couches sociales modestes se dégradera aussi sous l’effet de la hausse de la TVA. Substituer la fiscalité indirecte à la fiscalité directe est une vieille recette des politiques de droite. Ce qu’il donne aux actionnaires et aux rentiers, M. Fillon le prélèvera dans le panier des ménages. Pour réduire la dette, il comprime les dépenses publiques. Mais pour compenser les réductions fiscales octroyées aux riches, il taxe la consommation populaire.

Le projet de M. Fillon a le mérite d’annoncer la couleur. Mais a-t-il la moindre chance de réussir ? La baisse des dépenses publiques et la hausse de l’impôt sur la consommation ne peuvent avoir qu’un impact négatif sur l’activité. Pour M. Fillon, peu importe ce choc déflationniste. Il croit dur comme fer aux vertus de la politique de l’offre. Il pense que les bienfaits dont il gratifie les possédants se traduiront en surcroît de richesses pour tous, et que l’accroissement des bénéfices se convertira en créations d’emplois.

Que ce mécanisme vertueux soit surtout une vue de l’esprit le laisse de marbre. Il appartient à cette droite qui ne jure que par la stabilité de l’euro, la dérégulation du marché du travail et le désarmement fiscal unilatéral. Avec ce programme, le candidat adresse un message explicite aux possédants dont il attend un sursaut salutaire au lendemain de l’élection. Simultanément, il donne des gages aux institutions européennes et aux dirigeants allemands, garants sourcilleux de l’orthodoxie budgétaire.

source : http://arretsurinfo.ch/m-fillon-pere-noel-des-possedants-par-bruno-guigue/

post scriptum : n’hésitez pas a commenter et noubliez pas un clic sur j’aime c’est gratuit et çà fait toujours plaisir

 

Publicités

participez : Laisser un commentaire . . .

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s