La Turquie se prépare à intervenir à Mossoul

 La bataille de Mossoul a été rejointe, finalement, alors que les forces spéciales irakiennes ont pénétré dans les limites de la ville plus tôt aujourd’hui depuis l’est. ( BBC ) Les premiers rapports indiquent que les combattants de l’ État islamiques ont répondu avec des missiles guidés antichars et de petit calibre pour bloquer l’avance irakienne. Al Jazeera a rapporté que la bataille est « intense » et que les combattants ISIS mettent en place une « résistance rigide » contre les forces qui approchent.

L’ISIS a mis les puits de pétrole en feu pour masquer leurs positions d’éventuelles attaques aériennes. Néanmoins, les frappes aériennes américaines se poursuivent. Une autre colonne irakienne du sud est encore a 35 kms de la ville de Mossoul. Au nord, les forces kurdes et les unités de l’armée irakienne s’approchent de la ville, tandis que les milices chiites couvrent le flanc ouest afin de couper toute route d’évasion pour les combattants d’ISIS en direction de la Syrie. Il est entendu que la milice chiite soutenue par l’Iran, connue sous le nom de Force de mobilisation populaire, n’entrera pas dans la ville de Mossoul dominée par les sunnites.

Les militaires américains estiment qu’il pourrait y avoir jusqu’à 7500 combattants d’ISIS à Mossoul, dont 1000 étrangers. Les forces irakiennes et leurs alliés kurdes, les tribus sunnites et les milices chiites convergeant vers Mossoul ont 40000 hommes. Le commandant américain en Irak, le lieutenant-général Stephen Townsend, lors d’une vidéoconférence tenue la semaine dernière à Bagdad, a exprimé l’optimisme selon lequel «les Irakiens réussiront». Le général dit:

  • L’offensive de Mossoul est une vaste opération extraordinairement complexe que les Irakiens planifient depuis très longtemps. Ce sont eux qui prennent les décisions et leurs forces sont celles qui entreront à Mossoul et élèveront le drapeau irakien au centre de la ville. Nous les avons aidés à planifier et à préparer les forces et nous avons fourni des conseils et de l’aide tels que des frappes aériennes et d’artillerie et des renseignements pour appuyer les opérations irakiennes.

  • Quelques jours avant le début des opérations de Mossoul, j’ai assisté au briefing opérationnel final des Irakiens où chaque commandant responsable d’un autre axe d’avance a fourni son plan au Premier ministre. Je peux vous dire qu’il m’a été clair cette nuit-là que la nation souveraine de l’Irak possède ce combat. Il ya beaucoup de combats acharnés à venir, mais nous sommes confiants que les Irakiens seront couronnés de succès. ( Transcription )

Toutefois, les jours à venir peuvent bien jeter de mauvaises surprises, lorsque les combats maison-à-maison commence. Dans un rapport graphique de Bagdad il y a deux jours, le correspondant de Xinhua avait noté:

  • Les militants d’ISIS semblent bien entraînés pour le combat urbain et ils se sont montré tenaces dans les combats quand ils ont continué des affrontements sporadiques pendant deux jours après vendredi, alors que les troupes cherchaient un nombre indéterminé de militants repérer dans certains bâtiments et maisons de la ville.

  • Une résistance plus lourde est prévue par quelque 3 000 à 5 000 militants de l’ISIS une fois que les forces anti-ISIS entreront dans des quartiers peuplés situés sur la rive est du Tigre qui coupe la ville … Le groupe ISIS a évacué la plupart de ses combattants depuis son quartier général vers l’est. La partie occidentale où se trouvait la vieille ville … Les combats dans la partie orientale de Mossoul dépendent principalement des voitures-bombes suicides, des bombes routières et des attaques de tireurs isolés, qui visent à entraver la progression des troupes, alors que les batailles acharnées devraient être sur Le côté ouest.

  • Mossoul est le dernier fief majeur en Irak, le groupe est donc plus susceptible de ne pas se rendre sans combat. Au cours des deux dernières années et demie, ils ont creusé un vaste réseau de tunnels pour transporter du matériel et des combattants, et ont piégés des routes et des ponts avec des bombes et creusé des tranchées pour être remplis de pétrole en feu pour entraver les mouvements des forces irakiennes. Ensuite , il y a le bilan humain d’environ plus d’ un million de civils qui vivent encore dans la ville, et est apparemment de les utiliser comme bouclier humain « . ( Xinhua )

Le «connu inconnu» sera en ce qui concerne le rôle de la Turquie. Bagdad a résisté à toute participation turque dans les combats, alors que, Ankara est impatient d’y aller. Il est raisonnablement certain qu’à un moment donné, la Turquie trouvera un alibi pour intervenir. Il y a des rapports que des chars et des véhicules blindés de la 28 e brigade mécanisé des forces armées turques sont déployées dans la ville frontalière de Silopi à la frontière avec l’ Irak. Une incursion turque en Irak semble être en train de se faire. ( Hurriyet )

Si la Turquie entre dans la bataille de Mossoul, tous les paris sont éteints, car les choses peuvent prendre un tour inattendu. L’Irak et l’Iran (et les États-Unis et la Russie) savent que la Turquie a des objectifs géopolitiques. En effet, les médias turcs s’ouvrent pour la première fois à la contestation du Traité de Lausanne de 1923 sous lequel la Grande-Bretagne avait remis Mossoul à l’Irak. Le président Recep Erdogan a lui-même revendiqué récemment les anciens territoires ottomans: « Nous ne sommes pas satisfaits de ces frontières. Notre territoire qui était de 2,5 millions de kilomètres carrés en 1914 a reculé à 780 000 kilomètres carrés neuf ans plus tard, lorsque Lausanne a été signé … Ceux qui tentent d’emprisonner la Turquie dans un cercle vicieux depuis 1923 veulent effacer notre histoire millénaire dans cette région. « 

De toute évidence, beaucoup reste dans l’utérus du temps. Le monde arabe se sentira mal à l’aise si la Turquie commence à réclamer les anciens territoires ottomans. Une situation incroyablement complexe se déroule au fur et à mesure que la contestation de l’avenir de Mossoul après l’ISIS commence. Lire une excellente analyse par le Conseil européen des relations étrangères intitulé l’opération de Mossoul voit la Turquie préparer ses muscles.

traduction : rocbalie & google translate

source : http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2016/11/01/turkey-prepares-to-intervene-in-mosul/

Publicités

participez : Laisser un commentaire . . .

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s