La carte du Nagorny Karabakh

le monde n’en a pas encore finit avec ce  » fout la merde  » d’Erdogan

Strategika51 Intelligence

Ce n’était qu’une question de temps. La guerre est de retour au Nagorny Karabakh. On s’y attendait depuis des mois ou plus exactement depuis la déterioration à vue d’oeil des relations bilatérales entre Moscou et Ankara.

Tandis que l’Azerbaidjan et l’Arménie s’accusent mutuellement d’agression, Ankara joue sa carte maîtresse: allumer le feu le long des frontières méridionales de la Russie.

Les frontières méridionales de la Turquie sont non seulement  la proie au chaos suite à l’échec de l’interventionnisme turc en Syrie mais ce dernier a abouti à une résurgence sans précédent de la question kurde. Pour le régime autiste et pusillanime d’Erdogan, Moscou devait payer tôt ou tard son rôle dans l’échec de la politique turque. Mais les russes sont prévoyants: la Tchétchénie est sous le contrôle d’un dirigeant sunnite, ami personnel de Vladimir Poutine, et très haut en couleurs, n’ayant aucunement froid aux yeux. Le Daguestan? De plus en…

Voir l’article original 98 mots de plus