Du SPIEGEL. Les banques Allemandes se rebiffent! Elles vont stocker le cash!

s’agit-il vraiment d’échapper au intérêt négatif ou de se mettre en position de faire face a un bank-run qui pourrait survenir suite a de très mauvaise nouvelle concernant les résultat bancaire.
car ce serait alors a rapprocher de cette nouvelle :
http://brunobertez.com/2016/03/04/merci-buba-merci-buba-cest-vraiment-le-meilleur-rempart-contre-draghi/

brunobertez

Strafzinsen:Bayerische Sparkassen wollen überschüssiges Geld vor EZB verstecken

Mehr Artikel50-Euro-Scheine in einer GeldzählmaschineZur Großansicht
Des banques Allemandes refusent l’intérêt  négatif de la BCE et vont stocker le cash au lieu de le déposer à la BCE. Tout comme de vulgaires particuliers! Que voila une sage décision et un bon exemple! 

Wenn Banken Bargeld bei der EZB parken, müssen sie einen Strafzins zahlen. Einzelne Sparkassen denken deshalb laut einem Zeitungsbericht darüber nach, ihr Geld im eigenen Tresor zu bunkern.

Der bayerische Sparkassenverband wirbt laut einem Zeitungsbericht dafür, Geld lieber im eigenen Tresor zu lagern als der EZB den Strafzins von 0,3 Prozent zu zahlen.« Die Sparkassen stellen sich die Frage, ob es für sie wirtschaftlicher sein könnte, hohe Bargeldwerte nicht – wie bisher – bei der EZB einzulagern, sondern stattdessen selbst zu verwahren », heißt es in dem Rundschreiben, aus dem die « Frankfurter Allgemeine Zeitung » (« FAZ ») zitiert. Darin sei die Rede von einem « EZB-Bargeldschutz » –…

View original post 246 mots de plus

Publicités

participez : Laisser un commentaire . . .

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s